Archives de catégorie : Espaces et paysages de l’urbanisation

Singapour, cité jardin

 

La cité-Etat de Singapour est un archipel de 64 îles et de 720 km2, avec la densité de population la plus élevée d’Asie. Pendant longtemps,  elle a eu l’image d’une métropole surpeuplée et urbanisée. Mais depuis 2006,  Singapour a décidé de changer. Comment fait-elle pour relever le défi écologique pour devenir la « ville jardin » de demain ?

 

Une situation géographique privilégiée.

Le port de Singapour est la plaque tournante commerciale et financière entre le Pacifique et l’Europe. Donc il est devenu un des pays les plus riches et prospères du monde. La plus grosse concentration de millionnaires de la planète a contribué à réimplanter la nature en son sein.

 

Biodiversité et modernité.

Ainsi le parc de Singapour s’étend sur plus 100 hectares en plein centre ville, dans le quartier d’affaires. Tout d’abord, le jardin Sud est à la fois un conservatoire de la biodiversité et un parc d’attraction futuriste. Deux serres, à la pointe de la technologie, abritent une incroyable variété de plantes. Par exemple, les panneaux de verres tapissant la surface du Dôme de fleurs sont capable d’absorber 1/3 de la lumière et 2/3 de la chaleur lors de forts ensoleillement. Les serres sont aussi munies de systèmes de ventilation peu commun utilisant les caractéristiques du terrains pour maintenir la bonne température.

Les arbres métalliques : symboles de Singapour.

Enfin, l’oeuvre qui fait la renommé du parc s’appelle SuperTree Grove. Ces 12 arbres métalliques, haut de 25 à 50 mètres, sont tapissés d’une multitude de plantes (plus de 200 sortes différentes).  Aussi, lorsque le soleil se couche, les SuperTree s’illuminent et offre un nouveau spectacle aux visiteurs. Les arbres sont aussi munis de panneaux photovoltaïques pour emmagasiner l’énergie solaire et ainsi permettre un impressionnant spectacle lumineux.

La totalité du projet est un modèle d’ingénierie durable dont chaque détail a été admirablement pensé. Les lacs et les jardins, tout travaille en interdépendance pour filtrer l’eau et minimiser la consommation d’énergie. (futurarchitecture.wordpress.com)

Retour en page d’accueil