Guerre 14 – 18

La Première Guerre mondiale.

La Première Guerre mondiale est aussi surnommée la Grande Guerre. Ce conflit majeur a eu lieu entre 1914 et 1918 surtout en Europe. Mais il a concerné la plupart des pays (France, Royaume-Uni, Russie, Allemagne, Japon, Etats-Unis et colonies).  Et il a mérité le nom de guerre mondiale à partir du début de 1918.

Cliquez sur cette carte, survolez les éléments (pays,  batailles, fronts) pour obtenir plus d’informations, et utilisez la légende pour afficher ou masquer des couches :

C’est une guerre totale,

c’est à dire une guerre dans laquelle une société consacre toutes ses ressources pour obtenir la victoire. Les ressources humaines sont mobilisées Des millions de soldats vont au front, d’autres travaillent « à la maison ». Et dans les usines et les bureaux des femmes remplacent les hommes partis se battre. L’Etat mobilise également les ressources économiques en contrôlant les prix, la distribution des emplois. Il fait aussi appel aux emprunts massifs avec les bons de guerre et la propagande. Enfin, toutes les ressources naturelles sont utilisées à la production militaire. Ainsi le fer sert à la construction d’obus, de chars d’assaut, d’avions de guerre; le charbon est le combustible utilisé dans les usines pour produire tous les biens militaires. Les denrées alimentaires sont envoyées aux soldats et l’Etat rationne ce qui reste.

C’est une guerre technologique :

Les armements se sont développés rapidement grâce à la révolution industrielle (gaz, chars d’assaut, armes à feu, lance-flamme…) Les armements sont produits en masse dans des usines qui se sont souvent reconverties comme Renault. La façon de se battre est transformée et devient plus destructrice.

Une guerre d’usure :

Enfin, un conflit d’un nouveau genre, la guerre des tranchées voit le jour fin 1914 : les fronts se stabilisent, les soldats s’enterrent et érigent des barbelés. Les conditions sont mauvaises dans ces boyaux. Les pieds pourrissent dans la boue, les rats sont partout, les puces se propagent rapidement. C’est aussi une guerre d’usure visant à fatiguer l’ennemi jusqu’à l’épuisement de toutes ses ressources humaines et matérielles.