La traite atlantique : la vie d’Olaudah Equiano.

La capture et la vente :

Je suis né en 1745, près du fleuve Niger en Afrique de l’Ouest. Le 2 avril 1756, j’ai 11 ans, quand deux hommes et une femme d’une tribu rivale me capture chez moi avec ma sœur. Ensuite, je suis transporté vers la côte en pirogue. Puis, suis vendu plusieurs fois à des maîtres africains. Finalement, le 1er décembre 1756, je quitte l’Afrique à bord d’un navire négrier en direction de la Barbade.

La traversée de l’Atlantique :

Pendant 3 mois, la traversée de l’Océan Atlantique est atroce. En effet, entassés dans les cales du navire, enchaînés, la chaleur et les odeurs sont insupportables. Beaucoup d’entre nous meurent de maladies.

Esclave dans une plantation américaine :

Le 1er mars 1757, débarqué à la Barbade, je suis parqué et enfin vendu au bout de quelques jours par lots. Le 1er avril 1757, j’arrive en Virginie (Amérique du Nord) dans une plantation où je fais différents travaux : désherber ramasser les pierres et même éventer le propriétaire… Certains esclaves sont punis en étant obligés de porter une muselière de fer car ils ont tenté de fuir. (marronnage).

Le chemin vers la liberté :

Par la suite, je suis revendu plusieurs fois et j’aide un capitaine de marine anglaise et un négociant. Enfin, je rachète ma liberté pour la somme de 40 livres.  En 1766,  Barbier, puis marin, j’embarque pour la Nouvelle Angleterre, le Nicaragua, et les régions arctiques où j’accompagne l’expédition de John Phipps en 1773. j’écris mon autobiographie, publiée à Londres en 1789 : « Ma véridique histoire » sur les conditions inhumaines de l’esclavage. Donc, je suis une figure du mouvement abolitionniste anglais. Et j’accompagne plusieurs affranchis lors de leur retour en Afrique en Sierra Leone  afin d’éveiller « la compassion sur les misères induites par la traite des esclaves sur mes compatriotes infortunés ». Je meurs le 31 mars 1797.

 

un esclave affranchi et un écrivain

Mon portrait, attribué à Joshua Reynolds, peintre de la haute société anglaise du XVIIIe siècle, a été exécuté vers 1780.